Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et certaines pages ne représentent plus la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

contact@partipirate.org | @PartiPirate sur Twitter | Parti Pirate sur Facebook | Discourse (espace libre d'échanges et discussions) | Discord (espace d'échanges instantanés textuel et vocal)

Utilisateur:Flct/pub/CN 2012 Candidature Frédéric Lecointre

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le 23 septembre 2012,

Après quelques années de réflexion, je suis arrivé au constat que désigner un représentant sur l’évaluation de sa probité est un échec de nos systèmes politiques. En définitive, la seule garantie qu’un représentant prenne haute considération de l’intérêt collectif est qu’il n’ait pas d’autres raisons de rester représentant que cette seule mission. Dans la mesure où l’abnégation n’est pas une qualité suffisante pour cette garantie, seul le fondement du système politique apporte une solution à cette préoccupation.


Chaque individu a naturellement certaines dispositions pour contribuer à la société et, parmi eux, certains reçoivent une certaine reconnaissance dans leur capacité à fédérer la société. Ils sont considérés comme tel jusqu'à la perte de cette reconnaissance au profit d'un autre. Le piège a été de leur attribuer un "mandat" pour assumer cette fonction au lieu de conserver un système volatile mais naturel. Ainsi par délégation ascendante, cette personne a devoir de conduire la société et, quelque part, la société se décharge de cette responsabilité et peut éventuellement entrer dans une forme d'attentisme. En cours de mandat, si cette personne vient à perdre cette reconnaissance, elle conserve quand même cette fonction jusqu’à la fin de ce mandat. Finalement, le but d'un représentant est de se maintenir dans une sorte d'équilibre précaire afin que le mécontentement ne puisse pas se transformer en volonté de son remplacement.


Considérons à présent les 8 principes suivants :

   1 - Chaque citoyen est libre et égale aux autres sans aucune distinction
   2 - Chaque citoyen peut :
   * Exprimer une voix sur une question précise. L'expression de cette voie peut être secrète
   * Déléguer sa voix à un autre citoyen pour une question précise ou une thématique précise
   * Recevoir des voix des autres citoyens
   * Exprimer toutes les voix qu'il a reçues pour une question précise ou une thématique précise
   * Déléguer toutes les voix qu'il a reçues pour une question précise ou une thématique précise
   * Reprendre toutes les délégations et les transférer à une ou plusieurs autres personnes
   3 - Une délégation de voix est remise publiquement
   4 - L'expression des voix par délégation est publique
   5 - Un citoyen doit avoir au moins le double de voix que chaque citoyen lui ayant délégué sa voix pour acquérir le titre de représentant
   6 - Le représentant ayant le plus de voix représente l'ensemble
   7- Chaque citoyen peut proposer un projet aux autres citoyens
   8- Chaque citoyen peut amender un projet d'un autre citoyen 



Ce système est dit liquide. Un tel système permet de couper court aux problèmes des systèmes représentatifs :

1- Il est simple car c'est un fondement

2- Chaque citoyen a une voix, c'est une démocratie

3- Le niveau d'implication politique est placé au plus bas ce qui n'est pas possible actuellement

4- Le représentant peut-être "révoqué" à tous moments s'il ne représente plus ceux qui lui ont remis leur voix. C'est un système liquide.

Ce système n'est pas qu'un système de démocratie directe car chacun de nous n'a pas vocation à s'exprimer individuellement sur tous les sujets, ce qui implique de connaitre et comprendre l'enjeu du-dit sujet. Par contre, nous sommes tous spécialiste d'un ou plusieurs domaines et, à ce titre, nous pouvons nous y investir plus largement tout en confiant à d'autres personnes le soin de nous représenter sur d'autres questions.


Ainsi, le pouvoir politique s'exprime toujours en nombre de voix mais chaque voix peut-être retirée et, soit déléguée à un autre, soit utilisée pour s'exprimer directement. De plus, une nouvelle personne peut émerger et représenter un nouveau pouvoir politique.


Nous pouvons tous voir que dans notre mouvement la préoccupation forte, ou en tout cas celle qui est la plus médiatique, est la distribution des pouvoirs entre les différents conseils élus. Dans le même temps, notre principale tâche consistant à proposer un projet politique fort sur les scènes locales, nationales et internationales n’est pas une priorité de chaque instant. Trop de réflexions ne sont pas approfondies, peu aboutissent à un projet à intégrer dans notre programme non pas par manque d'idées ou de volonté mais pas carence de participation confortée par la limite d'un système représentatif : Nous devons attendre l'assemblée générale pour faire un pas en avant, ou un pas en arrière. Ainsi, au lieu de promettre divers conseils et combinaisons de pouvoirs/contre-pouvoirs pour garantir le droit à s'exprimer et être entendu, nous devrions nous engager à donner tout simplement le droit à s'exprimer et être entendu, droit qui finalement pourra légitimer des conseils bâtis sur une nécessité du besoin et pas une spéculation sur le mieux.


En toute franchise, je ne souhaitais pas présenter ma candidature car je considère qu’un mandant n’est pas nécessaire pour porter un projet. Dans la mesure où je n’ai pas ressentis la volonté ferme de s’orienter vers ce que je considère comme une évolution majeure dans notre rapport à la prise de décisions, et après mûres réflexions, j’ai décidé de déposer ma candidature au Conseil National tel que défini dans les statuts actuels ou tout autre conseil en charge des orientations politiques du Parti Pirate.


Je ne tenterai pas de défendre mes qualités ou mes défauts à ce poste car cela reviendrait à cautionner le système auquel je m’oppose. Je prendrais par contre trois engagements auprès des adhérents :


1 - La mise en place d’un système liquide en tant que fondement dans la prise de décision au Parti Pirate. Cela sera mon axe majeur de travail, élu ou pas du reste, afin d’assurer une transition entre le système actuel et ce système.

2 - La mise en place de groupe de réflexions dont les rôles seront d’ animer le débat sur le forum en fonction d'un sujet donné ; effectuer une synthèse des idées et formaliser les idées émergentes ; instruire à charge et à décharge les idées, c'est à dire rédiger une sorte d’étude objective sur les avantages et les critiques ; à partir de ces travaux, formaliser une ou plusieurs propositions, même contradictoires, à proposer au vote des adhérents afin d’être, ou pas, intégré dans notre programme

3 – Le développement des sections locales en tant que principales structures permettant d’être au contact direct des citoyens et donc de propager nos idées.


Ces engagements forment un tout indissociable dans la mesure où la réussite de l’un conditionne le bon fonctionnement de l’autre.