Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et certaines pages ne représentent plus la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

contact@partipirate.org | @PartiPirate sur Twitter | Parti Pirate sur Facebook | Discourse (espace libre d'échanges et discussions) | Discord (espace d'échanges instantanés textuel et vocal)

International:EuWiKon

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Euwikon - Essen, 29 et 30 Septembre 2012

La conférence Euwikon (Europe, économie et finances) s'est déroulée à Essen en Allemagne. Elle consistait essentiellement en une rencontre IRL de différents groupes de travail thématiques avec la possibilité de faire des „cross-over“ entre les groupes ! Bref, le but de cette conférence était la préparation des amendements pour l'AG du PPDE à Bochum les 22 et 23 novembre 2012.


Précision sur le fonctionnement des groupes de travail du PP-DE

Par curiosité, Antigone a interrogé un des trois coordinateurs du groupe de travail sur l'Europe à propos de la façon dont fonctionne le PP-DE. Voici ce qu'il a répondu en substance. Dans un premier temps, ils construisent des ponts entre eux grâce aux mailing listes. Puis, une fois que ces ponts sont bâtis, les trolls peuvent venir se réfugier en dessous (les trolls allemands vivent sous les ponts). On peut donc tranquillement déplacer les réunions de travail vers mumble. En somme, les idées sont jetées sur un pad et travaillées lors des réunions mumbles mais également lors de rencontre IRL (comme c'était le cas pour cette conférence). Au niveau de la rentabilité du travail, une réunion IRL est plusieurs dizaines de fois plus productive qu'une réunion mumble. A certaines étapes, le texte est présenté sur la plateforme de démocratie liquide. Ceci permet d'obtenir un feed-back général des adhérents du parti qui ne sont pas forcément impliqués dans le groupe de travail mais qui ont néanmoins leur mot à dire. Une fois que le texte a été travaillé, puis validé par étapes, il est une dernière fois fignolé puis présenté comme amendements en AG. A l'AG les amendements ne peuvent plus être modifié d'un iota. C'est à prendre ou à laisser. Si donc, le texte n'a pas été assez travaillé c'est le travail d'une année qui est repoussé à l'année suivante voire perdu. Le PP-DE n'a pas de forum! Enfin, ils en ont un mais il sert seulement à compiler les messages des mailings listes. Donc pas de synthétiseurs du forum...tout ce qui est important se passe sur Mumble.

L'Europe

Nota Bene Il a été clairement dit pendant les discussions, que le but du groupe de travail était de développer des perspectives politiques et non de se concentrer sur la faisabilité des propositions ni sur les mesures pour leur mise en œuvre concrète.

1) Préambule

Le premier texte travaillé était une sorte d'appel du PPDE en direction des autres partis pirates pour l'Europe. Il ne s'agissait pas d'un texte lié au contexte politique du moment mais plutôt d'un texte dédié au programme de base du PPDE donc quelque chose d'un peu général.

„ Nous, Pirates, sommes conscients de l'importance de l'unification européenne pour la paix, la liberté, la prospérité et l'Etat de droit sur ce continent. Nous reconnaissons que ces acquis ne sont ni évidents pour tous, ni garantis et qu'il est nécessaire que les êtres humains en Europe s'engagent activement et continuellement pour dessiner eux-mêmes ce projet. En tant que membre d'un mouvement transnational, dont l'espace de communication ne connait pas de frontières étatiques, nous considérons comme de notre responsabilité de nous engager pour assurer l'existence des idées européennes. L'objectif est de continuer de les développer tout en intégrant les différences culturelles issues de l'Histoire. Dans ce contexte, nous formons avec nos voisins européens une même famille. La politique européenne n'est pas de la politique extérieure. Notre objectif est de modeler, grâce à une Constitution commune, un Etat de Droit pour une Europe démocratique et sociale. L'être humain et ses activités sont au coeur de cette Europe des citoyens et des régions. Les mécanismes de participation citoyenne aux processus politiques aux différents niveaux (européen, national, régional et local) doivent être transparents, faciles à comprendre, accessibles à tous et exempts de frais.“

Texte original: [1]

2) L'Europe et la démocratie

„Nous, Pirates, prenons positions pour les améliorations suivantes à apporter aux institutions européennes: - Les barrières techniques et bureaucratiques liées aux initiatives citoyennes doivent être abaissées pour une intégration plus forte des citoyens. Chaque initiative citoyenne réussie doit devenir une proposition de loi.

- Le Parlement Européen doit avoir le pouvoir de proposer des lois et être renforcé de façon générale. Le pouvoir législatif doit être de base entre les mains du Parlement.

- L'Union européenne doit travailler à l'approfondissement de l'intégration. Dans ce contexte, l'objectif est de poursuivre expressément le développement d'une constitution démocratique qui soit votée par les citoyens européens.

Nous considérons ces points comme les premiers pas de la vision de l'Europe future que nous intégrerons dans notre programme de base.“

Texte original: [2]

3) L'Europe, comme société de l'information

Il y a aussi eu des discussions autour d'un amendement sur l'Europe 2.0 mais finalement celui-ci ne sera peut-être pas proposé à Bochum...Il s'agissait en quelques mots de considérer l'Europe sous le prisme de notre société de l'information. Comment développer des instruments pour mieux impliquer les citoyens dans les processus politiques et ainsi introduire plus de démocratie en Europe. Il existe encore un ensemble de blocages, notamment dans la Loi Fondamentale Allemande (leur Constitution) : il n'est pas possible de toucher aux questions de souveraineté nationale.

4) Rédaction d'un catalogue de compétences pour l'UE

Il y eu également des discussions autour des compétences de l'Union Européenne. Le PPDE est très sensible sur cette question et considère que l'UE élargit d'elle-même ses compétences et devient un Etat centralisé ce qu'ils souhaitent éviter autant que possible. Ils souhaitent donc que soit établi un catalogue clair des compétences de l'UE et que celle-ci ne puisse pas se saisir d'un sujet ou d'une compétence par elle-même. Ils privilégient avant tout les décisions prises à l'échelon le plus bas (principe de subsidiarité). C'est un point qui est assez clairement traité dans les traités européens à selon Antigone et elle nʼest pas absolument convaincue de la nécessité de ce texte.

5) Les formes de l'Europe future

Les groupes de travail du PPDE ont cherché à réfléchir à plusieurs formes que pourraient prendre l'Union européenne dans le futur et souhaitent proposer à Bochum que les adhérents soutiennent une des possibilités. Il existe grosso modo 4 formes qui sont proposées mais deux ont été plus particulièrement travaillées et proposées :

– Une Fédération Européenne

„Nous, Pirates, nous positionnons pour le développement de l'Union Européenne vers un Etat fédéral, dans lequel les Etats-membres de l'actuel UE auront le rôle d'Etats fédérés. Dans ce but, nous nous prononçons pour l'élaboration démocratique d'une constitution.“

Texte original: [3]

– L'Europe des régions

„Nous, Pirates, nous positionnons pour une évolution de l'Union européenne vers une „Europe des régions“. Nous entendons par cela, une fédération européenne solide avec des régions fortes qui se seront définies elles-mêmes sans devoir se restreindre aux frontières des Etats-membres actuels. Les droits de ces régions devront être inscrit dans une Constitution Européenne élaborée démocratiquement.“

Texte original: [4]

Antigone était, à titre personnel, plutôt sceptique sur cette démarche. Il ne lui semblait pas tout à fait dans l'esprit des idées européennes que les pirates allemands définissent déjà la forme de l'Europe qu'ils souhaitent soutenir sans justement demander leur avis aux autres européens....Elle trouve là une contradiction dans les termes. Ce qui n'empêche nullement de considérer avec intérêt les propositions avancées : elle ne remet pas en cause leur qualité. Elle trouve seulement gênant que ce „Nous, Pirates“ ne soit pas un „Nous, Pirates Européens“.

6) Une constitution européenne

Le texte qui sera proposé à Bochum est le suivant: • Le Parti Pirate d'Allemagne exige la convocation d'une assemblée constituante de l'Union européenne

• Le processus d'élaboration de la Constitution Européenne doit être transparent et les citoyens doivent être complètement intégrés à ce processus

• Le but de cette assemblée constituante est de restructurer le système politique de l'Union européenne et de le poser sur des bases démocratiques

• Les membres de cette assemblée constituante seront élus démocratiquement et représenteront la pluralité des citoyens de l'Union

• Les citoyens voteront par referendum à l'échelle européenne et dans le même laps de temps sur le projet de constitution

Texte original: [5]

Ces quelques amendements ne sont que la partie émergé de l'iceberg. Il y en a beaucoup plus sur les questions européennes qui seront proposés à Bochum, mais voici en gros ce qui a été discuté à Essen concernant l'Europe.

L'Economie

1. Présentation d'Andi Popp (1) „Le problème de l'Allemagne, championne du monde des exportations“ (2)

Comment se présente le problème de la Grèce ?

Forte dette publique => manque de confiance des investisseurs et forts taux d'intérêts => abaissement des capacités de refinancement => baisse des capacités de paiement du budget public Pourtant les statistiques de l'OCDE sont formelles : Le Japon, endettés à raison de 184% de son PIB (140% pour la Grèce) n'a pas de problème majeur avec sa dette publique. Celle-ci n'est pas détenue par les marchés mais par les épargnants japonais eux-mêmes. Les USA comptent également parmi les pays les plus endettés de l'OCDE. Mais ce sont la Chine et le Japon qui financent cette dette. La question de la dette publique n'est donc pas la seule à entrer en ligne de compte. Il est important de prendre en compte les détenteurs de cette dette mais également l'ensemble de la dette d'un pays (dette publique et privée).

En outre, on peut constater que la plupart des pays en crise en Europe (Grèce,Espagne, Italie, Portugal) sont des pays importateurs. L'Allemagne s'en sort bien jusqu'ici car elle est un pays exportateur.

Le carré magique serait alors:

– la croissance économique

– l'emploi

– la stabilité monétaire

– l'équilibre de l'économie externe(exportations–importations)

Et pourtant notre championne du monde en exportation peut connaitre un ensemble de fragilités qui proviennent du fait que les excédents en exportations sont responsables d'une bonne partie des emplois en Allemagne (donc des emplois fragiles liés à la demande extérieure). De plus, techniquement, l'Allemagne exporte du travail vers les pays importateurs (qui sont alors fragilisés au niveau de l'emploi). En outre, l'argent du surplus d'exportation n'est pas dépensé mais se trouvent la plupart du temps épargné et donc n'est pas réintroduit dans l'économie réelle.

Actuellement l'Allemagne refuse de payer les dettes des pays en difficulté. Mais en refusant de payer, elle paie. En effet, l'augmentation des taux d'intérêt pour l'ensemble de la zone Euro et l'achat de dette publique par la BCE la touche aussi en premier lieu. Les Etats qui se trouvent à cours de liquidités devraient donc être aidés. L'exclusion de la zone euro ou de l'UE des pays les plus faibles n'est pas acceptable. Il faut trouver un équilibrage financier. En Allemagne les Länder les plus pauvres sont aidés par les Länder les plus riches. Il faudrait mettre en place un système équivalent en Europe. Mais comment ? L'Etat social est organisé de façon différente dans chaque pays, il faudrait des conditions communes (par exemple, le même âge de départ à la retraite etc.).

Il est nécessaire également de trouver un équilibre au niveau européen sur le marché du travail. Le revenu de base universel devrait être paneuropéen car le problème réside dans le fait que certains travaillent trop tandis que d'autres n'ont pas de travail...

Les discussions se sont ensuite enchaînés sur ce thème. Voici quelques points en résumé:

• Le problème des Grecs n'est pas seulement le problème des Grecs tout seuls mais de tous les Européens car leur dette est en grande partie détenue en Europe. De plus quand on parle „des Grecs“, de qui parle-t-on ? De ceux qui ont mis 200 à 300 milliards d'€ en sécurité à l'étranger ou de ceux qui touchent des salaires de misère actuellement ?

• La dette privée joue également un rôle. L'Espagne est en difficulté car la dette privée est grande. Une annulation partielle anticipée des dettes lui donnerait les moyens de respirer.

• La crise bancaire a généré une crise des Etats. Les banques souhaitent que les Etats paient.

• Les USA ne veulent pas d'un Etat européen et attaquent économiquement l'Europe.

• La croissance économique à n'importe quel prix ne peut pas fonctionner comme le montre très bien la situation actuelle.

• Les Allemands, comme les Grecs, sont autant responsables de la situation, les richesses sont mal repartagées. En Grèce, les plus riches n'ont pas payé leur part à l'Etat (fraude fiscale massive) et en Allemagne, le travail nʼest pas assez rémunéré

(1) Andi Popp était président par interim du PP-DE juillet 2009 à mai 2011 et tête de liste aux européennes de 2009. Plus d'info ? Allez donc voir son blog: [6]

(2) Antigone n’est pas une spécialiste dans ce domaine, pardonnez-lui les imprécisions. Elle ne retranscrit que ce que elle a à peu près compris donc pas forcément l'intégralité des propos....

2. Séance de travail „Création monétaire et dette publique“

Antigone n'a assisté brièvement qu'à une seule séance de travail sur le thème de lʼéconomie.... Les banques se sont constituées un pouvoir immense sur le système en place via les crédits qu'elles accordent. Elles créent de la monnaie ce qui est normalement une prérogative étatique. L'idée serait donc de rendre le monopole de la création monétaire (monnaie fiduciaire et non fiduciaire) aux banques centrales ou en l'occurrence à La Banque Centrale Européenne. Venait ensuite des graphiques et l'explication du système économique mais Antigone a arrêté de suivre... et on lʼen excuse avec toute notre compréhension

Conclusion de la conférence

Voici en quelques points les principaux thèmes évoqués au long de ces deux jours:

– Europe => démocratisation et futur

– La troisième révolution énergétique

– La fin de l'Euro ? Comment réorganiser les banques ? => Il faut réduire les banques à leur rôle originel: dépôt et crédit.

– Revenu de base => quelles sont les étapes pour le mettre en place ?

– Comment reprendre la création monétaire des mains des banques?

– PME et indépendants (initiative 4100)

– Dette étatique

– Politique agraire

– Impôt à la consommation

– ESM (Informations générales sur ce thème)