Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et certaines pages ne représentent plus la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

contact@partipirate.org | @PartiPirate sur Twitter | Parti Pirate sur Facebook | Discourse (espace libre d'échanges et discussions) | Discord (espace d'échanges instantanés textuel et vocal)

Creations/maisons d editions et litterature numerique

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Contribution d'un membre

Aujourd'hui, les maisons d'édition exercent un monopole sur la littérature au niveau national et international. Les auteurs inconnus du grand public sont très souvent rejetés par ces grands groupes éditoriaux pour la seule raison qu'ils ne représentent pas un intérêt économique pour eux. Ces monopoles favorisent alors des écrivains qui ont déjà une réputation et dont le risque de perte d'argent des maisons d'édition est minime, au détriment d'auteurs anonymes souvent bien plus compétents. Ces exclusivités sur la littérature constituent donc un frein à la création et tous les auteurs ne sont alors pas rémunérés à leur juste valeur.


D'où les propositions suivantes :

Favoriser l'auto-édition. N'importe quelle personne peut éditer son livre gratuitement sur des sites tels que [1] ou encore [2] Le livre est imprimé à la demande, c'est-à-dire dès qu'un acheteur le commande.

Il y a plusieurs avantages à cette méthode :

  • On diversifie grandement la littérature : les maisons d'édition n'ont plus le monopole de choisir ce qui est de la littérature et ce qui n'en est pas.
  • Les revenus sont directement reversés à l'auteur et le site ne prend qu'un léger pourcentage sur le prix TTC du livre.
  • Les livres étant imprimés à la demande, il n'y pas de gaspillage de papier ni de pollution excessive (en outre, de plus en plus de sites d'auto-édition utilise du papier écologique), c'est donc un pas vers la protection environnementale
  • Les sites proposent les e-books des livres mis en ligne soit gratuits soit payants (selon l'auteur ou le site)


Les inconvénients par contre sont que peu de gens connaissent ce genre d'édition et les auteurs ne bénéficient donc pas de promotion pour se faire connaître.

Alors nous proposons que des librairies spéciales se créées pour que ces auteurs auto-édités puissent être visibles. Ces librairies seraient de véritables cercles réunissant ces auteurs divers et variés. On constituerait ainsi une communauté d'une littérature très diversifiée permettant l'essor d'écrivains inconnus du grand public.

Ces librairies spéciales fonctionneraient aussi en tandem avec les grandes maisons d'éditions : ainsi les écrivains qui arriveraient - par le biais de l'auto-édition - à se faire connaître, pourraient par la suite signer des contrats dans les grandes maisons d'éditions.