Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et certaines pages ne représentent plus la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

contact@partipirate.org | @PartiPirate sur Twitter | Parti Pirate sur Facebook | Discourse (espace libre d'échanges et discussions) | Discord (espace d'échanges instantanés textuel et vocal)

Compte rendu de l'AG2016 en Bretagne

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'assemblée générale Bretagne s'est tenue le 3 juillet 2016 à Rennes.

Émargement

  • Étaient présents : Aurifex, Florent, Mistral et Yves_Pic.
  • Observateur : Nico (de Pays de la Loire)
  • Par correspondance : Zidjinn et Mireille.
  • Par procuration : Antigone (procu Mistral) et Raukoras (procu Mistral).

Soit 8 votants sur 26 adhérents.

Résultats des votes

Le dépouillement des bulletins secret a été effectué par Nico.
La commission de contrôle est informée afin qu'elle puisse émettre des objections si nécessaire. Aucune remarque sur le registre.

Binôme de coordination

Sont élus Florent Le Saout par 8 voix et Mistral Oz par 8 voix.
Pour en savoir plus, voir les candidatures.

Trésorier

Est élu, Étienne E. (Aurifex) par 8 voix.
Pour en savoir plus, voir les candidatures.

Quitus de gestion

Adopté par 8 voix favorables.
Pour en savoir plus, voir les rapports de gestion.

Amendement 1

Adopté par 8 voix favorable.
Pour en savoir plus, voir l'amendement proposé.

Discussions diverses

Nous continuons à utiliser le logo avec l'étoile classique. Des propositions sont attendues pour choisir un cartouche différent (bigoudène, triskell, autre idée … ).

AG Nationale

« Le Parti Pirate Bretagne est déçue par le déroulé et les procédures de l'Assemblée Générale nationale tenue les 25 et 26 juin 2016. Il souhaites adresser à aux instances nationales les points d'amélioration suivants : Prise en compte du vote blanc dans les résultats ; Respecter des délais de prévenance de la tenue de l'Assemblée Générale, de son processus participatif et de son contenu beaucoup moins tardifs et conformes aux statuts ; Permettre le vote par correspondance au format papier (plusieurs adhérents ont signalé n'avoir pas pu participer aux votes) ; La limitation du nombre de procurations maximales ; Masquer les votes au moins pendant le temps du vote ; Un coût pour l'Assemblée Générale plus raisonnable par rapport au nombre de personnes présentes, et une mise en concurrence des propositions.

Il souhaite que les prochaines Assemblées Générales soient organisées avec plus de sérieux et décalés en cas d'impossibilité. D'autres points étaient plus positifs comme la possibilité de voter en différé par rapport à l'Assemblée Générale. »

A main levée, à l'unanimité des présents ou représentés.

Projets pour l'année à venir

  • Réunion thématiques à Rennes dans un bar : objectif d'un à deux d'ici la fin d'année. Rythme plus régulier jusqu'au Législatives ensuite.
  • Poursuite des midis pirates à Rennes.
  • Réunion de section sur mumble au moins une fois tous les deux mois.
  • Élections législatives islandaises d'ici la fin d'année.
  • Faire une réunion en octobre en conviant des politiques grand-ouest. Programmer un événement convivial.
  • Faire un événement à Trémargat en fin d'année.

Taste the party

Nous avons ouvert un tableau lors de l'après midi de présentation et nous nous étions engagé à y répondre. Nous avons, en assemblée, convenus des réponses à apporter tout en restant au maximum dans le cadre de nos valeurs votés au niveau national.


  • « Aujourd'hui les commerçant ont gagné (supermarchés…) au détriment des producteurs. Comment inciter à produire de manière responsable (socialement, écologiquement) alors même que la valeur ajoutée n'est pas à l'avantage du producteur ? »
=> Sécuriser et améliorer le cadre légal pour favoriser les circuits courts, les entreprises coopératives, et adapter adapter le dispositif de la PAC pour favoriser les agricultures responsables (au contraire des règles actuelles).

  • « Afin d'éviter la surcharge des déchetteries… qui amènent la pollution… Faut-il créer des règlements, normes qui évitent l'obsolescence programmée ? »

=> Oui, bien sur, et en particulier favoriser l'interopérabilité des pièces de rechange.

  • « Doit-on produire la nuit des choses tel que des pneus ? (alors que cela brise des couples, accroient la maladie…) »

=> Informer sur les conditions sociales de production des outils manufacturés (déjà dans la loi) et rendre le cadre légal des conditions de santés et de pénibilité plus respectueuses.

  • « Salaire à vie : Le monde non marchand (éducation, capital naturel, service des écosystèmes…) est utile au monde marchand mais n'est pas valorisé ? »

=> Le monde non marchand est utile à la société. Le revenu de base est une bonne approche (inconditionnelle, droit à vivre). Le revenu n'est néanmoins pas lié à l'utilité économique des individus.

  • « Les biens communs (forets, four banal, pré communal, abattoir communal…) sont devenu privés. Les services publics (transports, éducations, énergie) sont de plus en plus privatisés. Quelle est la frontière du service public que l'on souhaite ? »

=> Un exemple : Enercoop, un privé, propose une troisième voie où les sociétaires sont producteurs, consommateurs et salariés de l'entreprise. Son étique de production énergétique est plus louable que celle promue par l’État Français. La frontière est complexe et la liberté de challenger l’État dans ses missions est importante pour le progrès et le choix des consommateurs. Pour autant, l’État doit continuer à fournir des services publics qualitatifs sans se dédouaner sur le privé.

  • « Fiscalité ? Place de la machine ? Faut-il taxer le capital (machine…) à hauteur de ce que cela remplace de travail ? »

=> Oui, il faut trouver de nouvelles sources pour remplir les caisses sociales. Le gain de productivité justifierai de nouvelles taxes.

  • « Partage ? »

=> Oui, copiez moi !

  • « L'économie ouverte apporte concurrence généralisée des travailleurs, déséquilibre de la balance commerciale … baisse des acquis sociaux pour être compétitifs. Que pensez-vous du protectionnisme éducateur ? »

=> Nous ne sommes pas favorables à des frontières trop fermées. Le nivellement des conditions sociales de travail à travers le monde remets en question nos acquis. Pour autant la préférence nationale n'est pas une option très humaniste d'un point de vu international. Des ajustements fiscaux et de taxes (type taxe carbone) sont à envisager pour certains produits mais n'est pas une solution miracle.




Le procès verbal a été rédigé par Mistral le 3 juillet 2016.