Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et certaines pages ne représentent plus la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

contact@partipirate.org | @PartiPirate sur Twitter | Parti Pirate sur Facebook | Discourse (espace libre d'échanges et discussions) | Discord (espace d'échanges instantanés textuel et vocal)

"Logiciel libre" : Définitions

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pour les novices, qu'est ce que le Libre ?

Dans le cas du logiciel, le libre signifie que l'utilisateur peut tout, *tout* TOUT faire avec le logiciel.

RMS liste 4 libertés que les logiciels libres doivent offrir pour que le logiciel soit considéré comme libre :

- le droit de s'en servir pour tout usage

- le droit d'en étudier le fonctionnement et de le modifier au besoin

- le droit de le redistribuer

- le droit d'améliorer le programme et de redistribuer ces amélioration dans les mêmes conditions.

L'ouverture du code source du logiciel est une condition pour les 2ème et 4ème libertés mais ce n'est pas suffisant si par exemple un logiciel "Open Source" ne permet pas de redistribuer les améliorations. C'est la différence entre "Libre" et "Open Souce" que tu entendra des fois dans ces débats d'initiés.

La gratuité est une conséquence de la troisième liberté mais Libre (free) et gratuit (free) sont différent en français. En France on sait que libre et gratuit sont différent et ce débat apparait peu. Dans le débat qui nous intéresse, on sait tous que migrer vers du libre a un coût.

Loin d'être contre le droit d'auteur, le libre s'appuie sur le droit d'auteur pour se promouvoir, c'est l'auteur qui assure à l'utilisateur ces libertés en le diffusant avec une licence qui permet tout cela aux utilisateurs. C'est en quelque sorte une remise à niveau du droit d'auteur là ou des éditeurs de logiciels l'avait perverti en diffusant les logiciels assortis de CLUF (Contrat Licence Utilisateur Final) très privatrices. Le tour de RMS a été de proposer des licences (la plus connue est la GNU GPL) stipulant clairement tous les droits de l'utilisateur en leur laissant les libertés listées plus haut.

Autres termes utilisés qu'il faudrait définir :

GNU

Un projet de système complet entièrement libre et permettant de tout faire sur tout ordinateur. Il y a aussi plein d'autre logiciels libres qui ne font pas parti du projet GNU. LQFB ou OpenOffice en font partie.

Linux

Un noyau libre, coeur des systèmes informatique, c'est en gros le morceau du système d'exploitation qui permet de dialoguer avec tout le matériel informatique. Les systèmes d'exploitations s'appuient dessus et les logiciels s'appuient sur le système d'exploitation. Linux est libre mais il y a d'autre noyaux libres. (Parfois on parle de Linux pour parler du système GNU. C'est une métonymie qui ne plait pas aux promoteurs de GNU qui recommandent de dire GNU/Linux)

BSD

un autre système complet et entièrement libre. La grosse différence légale entre GNU et BSD est leur licence. BSD permet à l'utilisateur d'introduire des améliorations avec des licences privatrices alors que la GNU GPL impose de partager les améliorations selon les mêmes termes.

FSF

La Free software fondation, l'asso qui porte le projet GNU et qui fait la promotion du libre depuis des décennies.

(Par Aloxe sur la ml discussions)